L’ouverture en photo, qu’est-ce que c’est ?

Posté par PUShAUNE le 30 septembre 2019

0 commentaires :(

L’ouverture est le paramètre à ne pas négliger en photo. En plus de gérer la quantité de lumière captée, elle permet d’ajuster la profondeur de champ. Autrement dit, elle a un impact non négligeable sur votre créativité.

Principe de base : le diaphragme

Techniquement, l’ouverture, c’est quoi ?
Un objectif permet de faire passer de la lumière vers votre capteur, pour en imprimer une image numérique. Pour ce faire, un diaphragme (comparable à l’Iris de la Porte des Étoiles) composé de lamelle permet de faire un trou plus ou moins grand, pour faire passer plus ou moins de lumière :

L’ouverture correspond au diamètre du trou de votre diaphragme.

f/stop

L’ouverture est exprimée en f/stop, c’est à dire avec la lettre f puis un chiffre.
Plus grand est le diamètre de votre trou, plus petit est ce chiffre.
Voilà la liste des ouvertures les plus répandues :

Concrètement, l’ouverture, ça sert à quoi ?

Je ne vais pas parler ici de l’incidence de l’ouverture sur la vitesse ou les ISO, j’aborderai ce sujet dans un prochain tuto.
Je vais ici m’attarder de son impact sur l’aspect visuel de votre photo, et donc de ce qu’elle va dégager comme émotion.

Comme je l’ai dit plus haut, l’ouverture a un impact sur votre profondeur de champ.
C’est à dire qu’elle va définir la zone de votre photo qui sera nette, et celle qui sera floue.

Plus l’ouverture est petite, donc plus le f/stop est grand ; plus votre photo aura une grande zone de netteté.
Parce que ce concept est plus simple à comprendre en image, voilà plusieurs prises de vues du même sujet prises à différentes ouvertures :

Avec une grande ouverture, le fond est complètement flou et mon sujet se détache bien. C’est lui qui est mis en valeur. Par contre, avec une petite ouverture, toute la scène est nette, le fond prend de l’importance.

On voit bien la différence de netteté dans le fond.

Nos deux photos ne véhiculent pas la même histoire. La première met l’accent sur mon sujet, alors que la seconde raconte une scène qui englobe mon environnement.

Prenons maintenant un autre exemple, le portrait serré. Ici, la profondeur de champ aura une incidence sur le flou appliqué à mon visage. En f/1.4, quand je fais la mise au point sur les yeux, le bout du nez et les oreilles sont flous. Cela permet de mettre en avant un regard.

Au contraire, en f/13, tout le visage est nette et l’ambiance est moins intime.

Le visage de mon sujet se détache plus ou moins du fond.

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur l’ouverture !
Prenez votre APN, un gros objo qui ouvre, et allez shooter des trucs cool !

See ya’ space photographer

Tu kiffes ? Alors partage avec tes potes !

Sois pas timide, lâche tes com’ !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.